"laïcité"

Institut pour une triarticulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch English Dutch Skandinavisk Français Italiano Español Português (Brasileiro) Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 
création (?) : 13/01/2019
m. à j. : 16/09/2021 22:42
La présente page est à considérer, plus que d'autres, comme un "travail en progrès" (work in progress). Déjà en lui-même, en France, le sujet peut être brûlant. Alors que dire de le confronter aux éléments de triarticulation. Cette part d'anthroposophie soumise globalement au "basching" de certains dans notre pays ?
Mais peut-être que justement, n'avoir pas  vraiment fait cela plus tôt, y est peut être aussi pour quelque chose ?

"laïcité"

✰ De dictionnaires :

Système où il y a séparation de l’État et de l’Église, celle-ci n’exerçant aucun pouvoir politique, notamment en matière d’éducation.

"laïque"
Qui n’est pas membre du clergé. Bénévoles, enseignants laïques.
Qui ne relève pas de l’Église ou du clergé.
École laïque. Relatif à la vie civile (par opp. à religieuse). Habit laïque.
Qui n’est pas d’origine religieuse. Tradition, coutume laïque.

Antonymes de "laïque"
clérical, ecclésiastique, religieux.
confessionnelle (école).

✰ D'éléments de conversations régulières actuellement en cours ( * ) autour de la problématique de ce qu'on appelle la "croissance" dans les discours autour de l'économie.

Jeudi 2 septembre 2021 : (r,t,mn,f)
- r : clarifier pays, état, nations, empires, peuples... nationalisme... (patriotisme ?)
- f : "génie" de la nation et état chez W. von Humbold (Essai sur les limites de l'efficacité de l’État)
Bidar :  Génie de la France tiens, tiens...
- mn : France comme ouverture mariale (?)   La figure de Marianne ?  Terre d'accueil ?
- Universalisme... et colonisation ?   Guerre au nom des des droits de l'homme ?
- t : Plusieurs laïcités... de celle de l’État non orienté religieusement/spirituellement (garantie des pratiques, de l'expression y compris publiquement) à celle "interdisant" le religieux jusque dans l'espace public ? Le problème de l'école... signes religieux.
- f & r : L'image proposée par RS : révolution > âme sans corps puis Napoléon > corps sans âme ?

Jeudi 9 septembre 2021: (r,t,f,m)

Les points précédents ont été repris. Manquait cependant le regard de mn.

Retour sur l'ingérence humanitaire ? Des guerres au nom des droits de l'homme ? L'empire colonial français ?

Les signes religieux interdits pour les usagers de l'école alors qu'ailleurs ils ne le sont que pour les fonctionnaires ? Vu comme une offense à un enseignement "neutre" ? Les interprétations plus récentes tendent à être plus anti-religieuses... avec des vue plus ciblée sur l'Islam ?

RS et les deux courants d'émancipation hors de la théocratie (vie de l'esprit des origines).
Cette aspect historique de l'émergence des domaines est peu connue dans l'espace francophone :
- la noblesse se constituant (face aux clercs) en royauté/royaume (invention de la notion d’État (unitaire) - cf Louis XIV peut enfin dire : "l’État c'est moi")
- elle est bousculée ensuite (Révolution française) par les habitants des villes et bourgs (nés entre-temps - bâtisseurs de cathédrales) par institution d'un ordre de droit unique pour tous (citoyenneté - égalité) abolissant ainsi l'ancienne tripartition (platonicienne) en "états" sociaux (religieux/enseignant - défense/politique - "nourricier" - tiers-état) qui deviendront la future bourgeoisie d'abord commerciale, puis industrielle de l'économie moderne de division/partage du travail (la vie de l'économie de RS en triarticulation).

Focus sur le période révolutionnaire
- substitution du divin par l'humain encore balbutiant > conversion du calendrier "chrétien" (des saints et fêtes) en événements naturels (ex du nom des mois - Ventôse) , besoin de culte : celui d'un "Être Suprême" (plus abstrait ?)

- contrat social : Rousseau, Hobbes (sécuritaire aliénant les libertés sur les autres état de nature chacun contre chacun) et Locke  (garantir les droits naturels : liberté et propriété privée)
f : la propriété a d'ailleurs précédé la fraternité dans la devise attribuée à la Révolution.
Intéressant aussi est que RS caractérise justement sa "vie de l'économie" comme celle régie par des contrats ( alors que sa "vie de droit" gère des lois) et il semble bien que lorsqu'il parle de social voir d'organisme social, il faille en réalité comprendre en de nombreux cas : vie de l'économie.

La suite de l'échange a surtout navigué dans une recherche de clarification entre vie de de l'esprit (moderne/future) et vie de droit démocratique à distinguer correctement. Ce qu'au tournant du siècle dernier, N. Perlas tente de populariser par son concept de société civile (comme "3e pouvoir" face à celui des appareils politiques (états) et des groupes "économiques" souvent internationaux) sans pour autant parvenir pleinement à cette distinction telle que RS la propose.
Cette discussion n'était pas, tout au long, sans rapport à celle de la problématique française de laïcité.
Car après tout, n'est ce pas la même question :  sortir de deux dualismes, le politique-religieux et l'écomomique-démocratique ?

Jeudi 16 septembre 2021 :

Nous pourrons bien sûr revenir sur tout ce qui a été évoqué mais peut être  en  cherchant aussi à faire un petit bilan des séances en rapport à la question initiale et sur les directions à prendre maintenant.

laicité dans les pays du monde wikipédia

laicité premier jalon de triart ? attribué à RS ?

✰ RS :

Héhé ! Rencontré en travaillant sur "croissance"

https:\\www.triarticulation.fr\Institut\FG\SamF\01332a187190197730101919.html National nous le devenons en ce que le nationalisme jaillit de notre nature personnelle propre. Le nationalisme est une fleur de la croissance de l'humain individuel, le sang commun avec sa race ou attaché par une autre appartenance à son peuple. Nationalisme croit avec l'humain. Il l'a, il pousse dedans, voudrais - je dire, comme s'il y croissait en un corps de grandeur précise.


GA188 p.165-166 Dornach, le 24 janvier 1919 GA188 p.165-166 Dornach, 24.Januar1919
Chaque école qui est immédiatement sous le pouvoir de l'État seul est une institution impossible. Il n'est pas nécessaire d'y voir clair si l'on est myope, mais il s'agit néanmoins d'une institution impossible qui conduit de proche en proche au malheur. Chaque entreprise qui va au-delà de la simple réglementation, qui veut être productive, est, si elle est propulsée par l'État, une calamité/un malheur. C'est ce dont il s'agit. Vous ne pouvez rien verser dans les poumons, pas même de l'eau, si vous avez soif. Si ça se passe seulement une fois, alors vous voyez le malheur que ça occasionne. Mais aujourd'hui, on verse dans ce que seulement la régulation législative de l'étant-là devrait prendre en charge, toutes  les entreprises économiques possibles et même les entreprises de la vie spirituelle. Aujourd'hui, on est même considéré comme assez tordu si l'on clarifie la seule chose élémentaire, fondamentalement correcte, dans ce domaine. Eh bien, les partis radicaux vont  encore aussi loin : la séparation de l'église et de l'état, ils sont toujours d'accord avec ça.
Ils veulent séparer cette partie de la vie spirituelle, l'église, de l'État, car ils espèrent qu'alors les humains n'auront donc quand même seulement de l'intérêt pour l'étatique. Alors, de cette manière, sur ce chemin détourné intelligent, l'église dépérira entièrement. Mais si l'on attendait de ces mêmes personnes qu'elles fassent ce qui est nécessaire, c'est-à-dire qu'elles laissent avant tout l'école à elle-même, afin que  la vie spirituelle puisse donné en retour sa productivité, alors elles s'y opposeraient très résolument. Mais chaque institution qui interfère avec la vie spirituelle du point de vue de la réglementation doit nécessairement conduire à la stérilité, à l'infertilité. Et justement ainsi, cela doit être faux pour chaque initiative qui est nécessaire à la vie économique, si la pure vie réglementaire/de régulation y intervient. La police, le service de sécurité, tout ce qui est droit sociétal - pas le droit privé et pas le droit pénal, qui appartient au troisième membre, à la vie spirituelle - appartient au système de réglulation.
vie spirituelle - appartient au système de régulation. Tout ce qui est système économique est un système en/pour soi, qui doit avoir une articulation/un membrement corporatif, semi/demi-personnel. Et tout ce qui est vie spirituelle doit être placé sur l'individualité humaine et ne peut jamais, jamais prospérer su ce n'est placé sur l'individualité humaine. L'individualité humaine dans sa production spirituelle est pour l'État très exactement ce que sont les aliments pour les poumons et le cœur, qui doivent passer par l'estomac et non directement dans les poumons et le cœur. (trad. FG)
Jede Schule, die unmittelbar nur unter der Gewalt des Staates steht, ist eine unmögliche Einrichtung . Das braucht man nicht zu durchschauen , wenn man eben kurzsichtig ist, aber trotzdem ist das eine unmögliche Einrichtung, die nach und nach zum Unheile führt . Jede Unternehmung , die das bloß Regulierende hinausgeht, die produktiv sein will, ist, wenn sie vom Staate betrieben wird, Unheil. Das ist es, worauf es ankommt. Sie können in die Lunge nichts hineingießen, nicht einmal Wasser, wenn Sie Durst haben. Wenn es einmal passiert, dann sehen Sie, was das für Unheil anrichtet. Aber heute gießt man in dasjenige, was nur die gesetzliche Regulierung des Daseienden übernehmen soll, alle möglichen Wirtschaftsunternehmungen hinein und auch sogar die Unternehmungen des geistigen Lebens. Man wird heute sogar als ziemlich verdreht angesehen, wenn man das einzig Elementare, fundamental Richtige auf diesem Gebiete klarlegt. Nun, die radikalen Parteien, so weit gehen sie noch: Trennung von Kirche und Staat, darauflassen sie sich noch ein.
Diesen Teil des geistigen Lebens, die Kirche, wollen sie unter Umständen vom Staate trennen, weil sie dann hoffen, daß die Menschen ja doch nur Interesse für das Staatliche haben. Dann wird die Kirche auf diese Weise, auf einem klugen Umwege, ganz absterben. Aber wenn man denselben Leuten zumuten würde, was notwendig ist: daß vor allen Dingen die Schule auf sich selbst gestellt wird, damit das geistige Leben seiner Produktivität zurückgegeben wird, dann würden sie sehr entschieden widersprechen. Jede Einrichtung, die von der Regulierung aus in das geistige Leben eingreift, muß aber notwendig zur Unfruchtbarkeit, zur Sterilität führen. Und ebenso muß es für jene Initiative falsch sein, welche zum wirtschaftlichen Leben notwendig ist, wenn das bloße Regulierungsleben da eingreift. Polizei, Sicherheits dienst, alles das, was das gesellschaftliche Recht ist - nicht das Privat recht und nicht das Strafrecht, das gehört zum dritten Gliede, zum
geistigen Leben -, gehört zum Regulierungssystem. Alles das, was Wirtschaftssystem ist, ist ein System für sich, das muß eine korporative Gliederung haben, halbpersönlich. Und alles, was geistiges Leben ist, muß auf die menschliche Individualität gestellt werden und kann nie und nimmer gedeihen, wenn es nicht auf die menschliche Individualität gestellt wird. Die menschliche Individualität in ihrer geistigen Produktion ist für den Staat ganz genau dasselbe, was für Lunge und Herz die Nahrungsmittel sind, die durch den Magen gehen müssen und nicht direkt in die Lunge und in das Herz.

( * ) conversation via internet. Si vous souhaitez participer, nous contacter