triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 

RUDOLF STEINER

LES EXIGENCES SOCIALES

FONDAMENTALES

DE NOTRE TEMPS

Douze conférences faites à Dornach et Berne
du 29 novembre au 21 décembre 1918
à des membres de la Société anthroposophique

Traduction de l'allemand par
Marie-France Rouelle et Gudula Gombert

Editions Dervy
34, boulevard Edgar-Quinet
75014 Paris

Titre original :

Die soziale Grundforderung unserer Zeit
In geänderter Zeitlage

Volume n° 186 des oeuvres complètes.
D'après les notes de Helene Finckh (1883-1960),
non revues par le conférencier.
Copyright 1963 by Rudolf Steiner
Nachlassverwaltung, Dornach/Suisse
3e édition, Rudolf Steiner Verlag, Dornach, 1990

1"° édition française
(Études et documents anthroposophiques)
Traduction : Violette Riviérez,
tirage hors commerce,
Paris, 1977

2e édition française
Traduction : Marie-France Rouelle
sur l'édition définitive (GA 186)
Revue par Gudula Gombert
Éditions Dervy, 1997

SOMMAIRE

PREMIÈRE CONFÉRENCE, Dornach, 29 novembre 1918 ............................................................. 13

La nécessité de l'articulation ternaire de la structure sociale Les hommes de l'est et de l'ouest. Les deux manières de faire l'expérience du gardien du seuil. La signification du Mystère du Golgotha. Le pen­ser relevant de Iahvé. Étude symptomatologique de l'histoire.

DEUXIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 30 novembre 1918 .............................................................37

Nécessité de l'intérêt de l'individu pour son semblable. Le prolétariat moderne. Que veut le bolchevisme russe ? Principes de base de Trotski et de Lénine. La mission de la science spirituelle. Le penser social à l'époque actuelle : argent et force de travail. Le travail n'est pas une marchandise.

TROISIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 1" décembre 1918 ..............................................................53

La vie de l'évolution s'accomplit dans un mouvement pendulaire. Les parties constitutives de l'être humain se reflètent dans la structure sociale. Sociétés occultes. Occultisme mécanique, hygiénique, eugé­nique. La catastrophe que fut la guerre de 1914.

QUATRIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 6 décembre 1918 ..............................................................81

La tripartition sociale, exigence de notre temps. L'homme tripartite. Instincts antisociaux dans le penser — sympathie et antipathie dans le sentiment — inclination et répulsion dans la volonté. L'amour n'est sou­vent qu'amour de soi-même, égoïsme. La socialisation n'est pas pen­sable sans la liberté dans la vie culturelle.

CINQUIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 7 décembre 1918.............................................................101

L'être humain entre Lucifer et Ahriman. L'âme de conscience a une action antisociale; le soi-esprit aura une action sociale. La divinité Iahvé. Vie abstraite des pensées. Influence d'Ahriman. L'impulsion du Christ : la guérison. Mythes — images, Imagination.

 

SIXIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 8 décembre 1918 .......................................................................119

La révolution russe, Trotski, le marxisme. Le germe de la formation de l'âme de conscience se trouve dans la population anglophone. Le conte de Goethe : puissance — apparence — connaissance, en rapport avec le caractère des peuples anglais, allemand, russe. Expériences auprès du gardien du seuil : maladie et mort.

SEPTIÈME CONFÉRENCE, Berne, 12 décembre 1918 .......................................................................143

Instincts sociaux et antisociaux en l'être humain. Nécessité des instincts antisociaux. La structure sociale extérieure, contrepoids à la tendance intérieure de l'évolution de l'homme. Dépasser le système de classes. L'argent. Le Manifeste du parti communiste. Haine — amour. L'impulsion du Christ.

 

HUITIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 13 décembre 1918 169

Les impulsions instinctives veulent devenir conscientes. La réflexion humaine amène l'incertitude. Deux conceptions différentes de l'écono­mie politique. Les hommes doivent devenir pleinement conscients des forces de destruction, du précipice au bord duquel ils se trouvent, des impulsions de l'égoïsme.

NEUVIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 14 décembre 1918 189

Logique de la réalité — Logique des pensées. Le mode de penser de la science spirituelle est nécessaire pour résoudre les questions de la vie sociale. Essai de Berdiaeff. Réalité de la vie — réalité logique. Action de l'esprit ahrimanien. Esclavage — servage — force de travail en tant que marchandise. Marx, Haeckel.

DIXIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 15 décembre 1918 211

Les forces chez l'humanité de l'est — du centre — de l'ouest. L'homme tripartite vit dans le monde. Le protestantisme à l'ouest, à l'est et au centre. Les idées de liberté — égalité — fraternité. Différence entre le mouvement anthroposophique et les autres mouvements.

ONZIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 20 décembre 1918 237

De nouvelles révélations percent le voile de la connaissance. Le Mystère du Golgotha. L'action des Esprits de la personnalité — l'action des Esprits des ténèbres dans les machines. Disharmonie dans la vie sociale de notre époque. De la compréhension du monde à celle de l'être humain et à une nouvelle compréhension de l'univers.

DOUZIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 21 décembre 1918 259

Le Mystère du Golgotha, point de départ d'une nouvelle connaissance. Avenarius. Chaos extérieur, souffrance — l'homme doit se saisir en lui-même, en son âme. Apprendre par le malheur à porter son regard sur la révélation spirituelle. Les esclaves dans l'Antiquité; le christianisme libère de l'esclavage. Conception selon Iahvé et conception christique.

NOTES 279

INDEX 291

A PROPOS DES STÉNOGRAMMES 295

triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 

RUDOLF STEINER

LES EXIGENCES SOCIALES

FONDAMENTALES

DE NOTRE TEMPS

Douze conférences faites à Dornach et Berne
du 29 novembre au 21 décembre 1918
à des membres de la Société anthroposophique

Traduction de l'allemand par
Marie-France Rouelle et Gudula Gombert

Editions Dervy
34, boulevard Edgar-Quinet
75014 Paris

Titre original :

Die soziale Grundforderung unserer Zeit
In geänderter Zeitlage

Volume n° 186 des oeuvres complètes.
D'après les notes de Helene Finckh (1883-1960),
non revues par le conférencier.
Copyright 1963 by Rudolf Steiner
Nachlassverwaltung, Dornach/Suisse
3e édition, Rudolf Steiner Verlag, Dornach, 1990

1"° édition française
(Études et documents anthroposophiques)
Traduction : Violette Riviérez,
tirage hors commerce,
Paris, 1977

2e édition française
Traduction : Marie-France Rouelle
sur l'édition définitive (GA 186)
Revue par Gudula Gombert
Éditions Dervy, 1997

SOMMAIRE

PREMIÈRE CONFÉRENCE, Dornach, 29 novembre 1918 ............................................................. 13

La nécessité de l'articulation ternaire de la structure sociale Les hommes de l'est et de l'ouest. Les deux manières de faire l'expérience du gardien du seuil. La signification du Mystère du Golgotha. Le pen­ser relevant de Iahvé. Étude symptomatologique de l'histoire.

DEUXIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 30 novembre 1918 .............................................................37

Nécessité de l'intérêt de l'individu pour son semblable. Le prolétariat moderne. Que veut le bolchevisme russe ? Principes de base de Trotski et de Lénine. La mission de la science spirituelle. Le penser social à l'époque actuelle : argent et force de travail. Le travail n'est pas une marchandise.

TROISIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 1" décembre 1918 ..............................................................53

La vie de l'évolution s'accomplit dans un mouvement pendulaire. Les parties constitutives de l'être humain se reflètent dans la structure sociale. Sociétés occultes. Occultisme mécanique, hygiénique, eugé­nique. La catastrophe que fut la guerre de 1914.

QUATRIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 6 décembre 1918 ..............................................................81

La tripartition sociale, exigence de notre temps. L'homme tripartite. Instincts antisociaux dans le penser — sympathie et antipathie dans le sentiment — inclination et répulsion dans la volonté. L'amour n'est sou­vent qu'amour de soi-même, égoïsme. La socialisation n'est pas pen­sable sans la liberté dans la vie culturelle.

CINQUIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 7 décembre 1918.............................................................101

L'être humain entre Lucifer et Ahriman. L'âme de conscience a une action antisociale; le soi-esprit aura une action sociale. La divinité Iahvé. Vie abstraite des pensées. Influence d'Ahriman. L'impulsion du Christ : la guérison. Mythes — images, Imagination.

 

SIXIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 8 décembre 1918 .......................................................................119

La révolution russe, Trotski, le marxisme. Le germe de la formation de l'âme de conscience se trouve dans la population anglophone. Le conte de Goethe : puissance — apparence — connaissance, en rapport avec le caractère des peuples anglais, allemand, russe. Expériences auprès du gardien du seuil : maladie et mort.

SEPTIÈME CONFÉRENCE, Berne, 12 décembre 1918 .......................................................................143

Instincts sociaux et antisociaux en l'être humain. Nécessité des instincts antisociaux. La structure sociale extérieure, contrepoids à la tendance intérieure de l'évolution de l'homme. Dépasser le système de classes. L'argent. Le Manifeste du parti communiste. Haine — amour. L'impulsion du Christ.

 

HUITIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 13 décembre 1918 169

Les impulsions instinctives veulent devenir conscientes. La réflexion humaine amène l'incertitude. Deux conceptions différentes de l'écono­mie politique. Les hommes doivent devenir pleinement conscients des forces de destruction, du précipice au bord duquel ils se trouvent, des impulsions de l'égoïsme.

NEUVIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 14 décembre 1918 189

Logique de la réalité — Logique des pensées. Le mode de penser de la science spirituelle est nécessaire pour résoudre les questions de la vie sociale. Essai de Berdiaeff. Réalité de la vie — réalité logique. Action de l'esprit ahrimanien. Esclavage — servage — force de travail en tant que marchandise. Marx, Haeckel.

DIXIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 15 décembre 1918 211

Les forces chez l'humanité de l'est — du centre — de l'ouest. L'homme tripartite vit dans le monde. Le protestantisme à l'ouest, à l'est et au centre. Les idées de liberté — égalité — fraternité. Différence entre le mouvement anthroposophique et les autres mouvements.

ONZIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 20 décembre 1918 237

De nouvelles révélations percent le voile de la connaissance. Le Mystère du Golgotha. L'action des Esprits de la personnalité — l'action des Esprits des ténèbres dans les machines. Disharmonie dans la vie sociale de notre époque. De la compréhension du monde à celle de l'être humain et à une nouvelle compréhension de l'univers.

DOUZIÈME CONFÉRENCE, Dornach, 21 décembre 1918 259

Le Mystère du Golgotha, point de départ d'une nouvelle connaissance. Avenarius. Chaos extérieur, souffrance — l'homme doit se saisir en lui-même, en son âme. Apprendre par le malheur à porter son regard sur la révélation spirituelle. Les esclaves dans l'Antiquité; le christianisme libère de l'esclavage. Conception selon Iahvé et conception christique.

NOTES 279

INDEX 291

A PROPOS DES STÉNOGRAMMES 295

RUDOLF STEINER

Die soziale Grundforderung unserer Zeit

In geänderter Zeitlage

Zwölf Vorträge, gehalten in Dornach und Bern
vom 29. November bis 21. Dezember 1918

1990

RUDOLF STEINER VERLAG
DORNACH/SCHWEIZ

Nach vom Vortragenden nicht durchgesehenen Nachschriften
herausgegeben von der Rudolf Steiner-Nachlaßverwaltung

Die Herausgabe besorgten
Robert Friedenthal, Emil Leinhas und Theo Spengler

1. Auflage in dieser Zusammenstellung
Gesamtausgabe Dornach 1963

  1. Auflage, Gesamtausgabe Dornach 1979

  2. Auflage, Gesamtausgabe Dornach 1990 Weitere Ausgaben siehe Seite 319

Bibliographie-Nr. 186
Einbandzeichen von Rudolf
Steiner, Schrift von Assja Turgenieff

Alle Rechte bei der Rudolf Steiner-Nachlaßverwaltung, Dornach/Schweiz
© 1963 by Rudolf
Steiner-Nachlaßverwaltung, Dornach/Schweiz
Printed in Switzerland by Meier +
Cie AG Schaffhausen

ISBN 3-7274-1860-5

 

INHALT

ERSTER VORTRAG, Dornach, 29. November 1918

Die notwendige Dreigliederung der sozialen Struktur. Die Men­schen des Ostens und des Westens. Zweifache Erfahrung beim Hüter der Schwelle. Die Bedeutung des Mysteriums von Golgatha. Jahve-Denken. Symptomatologische Geschichtsbetrachtung.


ZWEITER VORTRAG, Dornach, 30. November 1918

Notwendiges Interesse der einzelnen Menschen an den anderen Menschen. Das moderne Proletariat. Was will _der russische Bol­schewismus? Grundsätze von Trotzki und Lenin. Die Aufgabe der Geisteswissenschaft. Das soziale Denken in der Gegenwart: Geld — Arbeitskraft. Arbeit ist nicht Ware.


DRITTER VORTRAG, Dornach, 1. Dezember 1918

Das Evolutionsleben verläuft in einer Pendelschwingung. Die We­sensglieder des Menschen spiegeln sich in der sozialen Struktur. Geheime Gesellschaften. Mechanischer, hygienischer, eugeneti­scher Okkultismus. Die Kriegskatastrophe von 1914.


VIERTER VORTRAG,
Dornach, 6. Dezember 1918

Die soziale Dreigliederung als Forderung unserer Zeit. Der drei­gliederige Mensch. Antisoziale Triebe im Denken — Sympathie und Antipathie im Fühlen — Neigung und Abneigung im Wollen. Liebe oft Eigenliebe, Egoismus. Sozialisierung ist nicht denkbar ohne Freiheit des Geisteslebens.


FÜNFTER VORTRAG,
Dornach, 7. Dezember 1918

Der Mensch zwischen Luzifer und Ahriman. Die Bewußtseins­seele wirkt antisozial; das Geistselbst wird sozial wirken. Die Jahve-Gottheit. Abstraktes Gedankenleben. Ahrimanischer Ein­fluß. Der Christusimpuls: die Heilung. Mythen — Bilder — Ima­gination.



SECHSTER VORTRAG,
Dornach, B. Dezember 1918 130

Russische Revolution, Trotzki, Marxismus. Keimanlage zur Aus­bildung der Bewußtseinsseele liegt in der englischsprechenden Be­völkerung. Goethes Märchen: Gewalt — Schein — Erkenntnis in bezug zum Britentum — Deutschtum — Russentum. Erlebnisse beim Hüter der Schwelle : Krankheit und Tod.

SIEBENTER VORTRAG, Bern, 12. Dezember 1918 . . . . . . . 158

Soziale und antisoziale Triebe im Menschen. Die antisozialen Triebe müssen wirken. Die äußere soziale Struktur als Gegengewicht gegen die innere Entwicklungstendenz der Menschen. Überwindung der Stände- und Klassenordnung. Das Geld. Das Kommunistische Manifest. Haß — Liebe. Der Christus-Impuls.

ACHTER VORTRAG, Darnach, 13. Dezember 1918 188

Instinktive Impulse wollen sich in bewußte verwandeln. Mensch­liches Nachdenken bringt Unsicherheit. Zwei Anschauungen über Volkswirtschaft. Vollbewußt müssen dem Menschen werden: Ab­baukräfte, das Stehen vor dem Abgrund, der Impuls der Selbst­sucht.

 

NEUNTER VORTRAG, Dornach, 14. Dezember 1918 212

Wirklichkeitslogik — Gedankenlogik. Geisteswissenschaftliches Denken ist nötig zur Lösung der Fragen des sozialen Lebens. Aufsatz von Berdjajew. Lebenswirklichkeit — logische Wirklich­keit. Wirkungen des ahrimanischen Geistes. Sklaverei — Leibeigen­schaft — Arbeitskraft als Ware. Marx, Haeckel.

ZEHNTER VORTRAG,. Dornach, 15. Dezember 1918 . . . . . . 237 Kräfte bei der Ostmenschheit — der Menschheit der Mitte — der Westmenschheit. Der dreigliederige Mensch lebt in der Welt. Der Protestantismus in West, Ost und in der Mitte. Die Ideen von Freiheit — Gleichheit — Brüderlichkeit. Unterschied der anthroposophi­schen Bewegung von anderen Bewegungen.

ELFTER VORTRAG, Dornach, .20. Dezember 1918 268

Neue Offenbarungen brechen ein durch die Schleier der Erkennt­nis. Das Mysterium von Golgatha. Das Wirken der Geister der Persönlichkeit — Das Wirken finsterer Geister in den Maschinen. Disharmonie auch im sozialen Leben unserer Zeit. Vom Weltver­ständnis zum Menschenverständnis und zu einem neuen Weltver­ständnis.

ZWÖLFTER VORTRAG, Dornach, 21. Dezember 1918 294

Das Mysterium von Golgatha : Der Ausgangspunkt neuen Wissens Avenarius. Äußeres Chaos, Leiden — sich erfassen im Inneren, im Seelischen. Durch Unglück lernen, auf geistige Offenbarung hin­zuschauen. Sklaven im Altertum; das Christentum entsklavt. Jahve­Anschauung, Christus-Anschauung.

Hinweise: Zu dieser Ausgabe /Hinweise zum Text 319

Namenregister 333

Rudolf Steiner über die Vortragsnachschriften 335