Ecole libre Waldorf

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 

Collection: 111 - Qu'est-ce qu'une école libre ?
Sujet : Droit à formation, plutôt qu'obligation scolaire.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA330 321-321 (1983) 19/06/1919
Traducteur: FG Editeur: SITE

 

Alors a été objecté – cela sera donc toujours demandé, quand sera parlé de cette question -, que les intérêts de formation et le besoin de formation ne seraient pas trop grands dans le temps actuel, que la plupart des parents seraient contents s’ils n’avaient pas besoin d’envoyer les enfants à l’école. Il a même été dit : plus aucun être humain n’enverrait les enfants à l’école. – Mais ce que j’ai dis ne concernait donc pas du tout cette question extérieure de l’envoyer-à-l’école des enfants ou pas. Dans mon livre « Les points germinatifs de la question sociale », je parle d’un droit à l’éducation, que l’enfant a et pour lequel, même dans le futur système d’État, une contribution correspondante sera a donner par la future vie de l’économie. Donc, je ne parle pas de ce que la « contrainte à l’école » sera éprouvée comme pénible de parents tels qu’ils ne veulent pas envoyer les enfants à l’école, mais de préférence aux champs, mais je parle de ce que l’enfant a un droit sur l’éducation dans l’organisme social sain.

Maintenant on pourrait dire : quand il y a ce droit, l’État – pourquoi devrait être aujourd’hui tapé sur l’État, comme le dit un orateur, cela je ne sais pas – devrait encore toujours être là comme l’institution de droit -, mais j’avais aujourd’hui seulement à parler sur l’institution de l’esprit. Et là pourrait être objecté quand ce droit sur l’éducation des enfants pourrait être mis en vigueur, alors les parents devraient envoyer leurs enfants à l’école, alors on pourrait ma foi aussi laisser la contrainte à l’école. Mais cela n’a rien à voir avec le placer-sur-soi-même de la vie de l’esprit, n’a rien à faire avec ce qui sera fait dans les écoles, avec l'administration du système scolaire. Récemment, j’ai une fois répondu de la manière suivante à la question : quand on n’a pas de contrainte à l’école, quand existe le droit à l’éducation, on peut même menacer que chez ces parents-là qui ne veulent pas envoyer leurs enfants à l’école, on institue un tuteur d’éducation pour l'enfant qui représente le droit à l’éducation de l’enfant auprès des parents ; alors ils enverront bien les enfants à l’école. A toutes ces questions annexes se laisse notamment répondre quand seulement on a la bonne volonté de vraiment comprendre la question principale : tout ce qui dépend de ce que la vie de l’esprit sera placée sur elle-même de manière libre.