Ecole libre Waldorf

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 

Collection: 111 - Qu'est-ce qu'une école libre ?
Sujet : La conférence surmonte l'idiotie de la matière.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA306 148-149 (1989) 21/04/1923
Traducteur: FG Editeur: SITE

 

Ainsi, dans ce système d’enseignement et d’éducation qui est cultivé à l’École Waldorf, le centre de gravité se trouve dans le Collège des maîtres et dans leurs entretiens, parce que l’école entière doit être en soi un organisme plein de vie et imprégné d’esprit. Et parce qu’avec une participation vraiment intérieure le maître de la première classe doit suivre ce que le professeur de physique de la douzième non seulement fait dans sa classe, mais apprend et vit au contact des élèves. Mais c’est là aussi que confluent en tous sens les conseils qui naissent de la pratique de l’enseignement dans son ensemble. Il est réellement tenté d’avoir dans la conférence des maîtres quelque chose comme l’âme de la totalité de l’organisme scolaire. Le maître de la classe sait alors que celui de la sixième a un enfant qui de l’une ou de l’autre façon est arriéré ou qui se révèle de l’une ou de l’autre façon spécifiquement doué. Et ces choses qu’un d’eux sait portent fruit chez les autres dans un tout autre domaine. Je dirais volontiers : le collège des maîtres, parce qu’il est une unité, connaît l’école tout entière en tant qu’unité. L’école est alors parcourue par un enthousiasme commun, mais aussi par des soucis communs. Tous les enseignants portent alors ensemble ce qui doit être porté pour toute l’école, notamment en ce qui touche l’aspect moral-religieux, et aussi celui de la connaissance.
C’est ainsi que l’on apprend comment l’enseignement que donne l’un des maîtres agit particulièrement sur un autre enseignement donné par un autre maître. Tout comme dans l’organisme humain il n’est pas indifférent que l’estomac soit adapté de la bonne façon à la tête, ou ne le soit pas, dans une école il n’est pas indifférent que le cours fait de 9 à 10 heures dans la troisième classe corresponde de façon juste au cours fait de 11 à 12 heures dans la huitième classe. Tout cela, ce sont naturellement des choses qui sont dites de façon extrême et radicale, et naturellement ne sont pas réalisées selon un caractère aussi extrême et radical : mais elles sont dites de cette façon parce qu’elles sont conformes à la réalité.