triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 
Collection: 04 - LA VIE ECONOMIQUE ASSOCIATIVE
Sujet: L'association de l'agriculture et de l'industrie empêchée par le pouvoir d’État.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA337a 185-186 (1999) 09/06/1920
Traducteur: FG Editeur: SITE
triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 

Collection: 04 - LA VIE ECONOMIQUE ASSOCIATIVE
Sujet: L'association de l'agriculture et de l'industrie empêchée par le pouvoir d’État.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA337a 185-186 (1999) 09/06/1920
Traducteur: FG Editeur: SITE

Ce que nous avions fondé comme le 'Jour qui vient', cela peut donc au fond n'être qu'un succédané insatisfaisant. Pourquoi donc ? Parce que justement nous ne nous faisons aucune illusion que nous puissions être pratiques sans nous appuyer sur des faits pratiques. Nous tentons d'être actif économiquement et là viennent les gens et demandent à l'un : oui, comment doit-on alors installer un magasin d'aromates et d'épices afin qu'il se place au mieux dans l'organisme social triarticulé ? - Certes nous voulons fonder des entreprises économiques dans le 'Jour qui vient' mais là il s'agit qu'on les saisisse, vraiment pratiquement. Et comment devrait-on aujourd'hui vraiment saisir les choses pratiquement, quand on doit se dire : si je fais l'économie avec une sorte déterminée d'entreprises, ainsi je dois, afin que là je puisse faire l'économie rationnellement, avoir aussi un autre groupe d'entreprises – par exemple pour un certain groupe d'entreprises industrielles je dois avoir un certain groupe d'entreprises agricoles. Oui, pouvez-vous alors cela ? Tout cela est donc aujourd'hui impossible. L’État vous rend donc impossible d'atteindre une telle institution pratique. Le pouvoir de l’État est donc aujourd'hui si grand.
Il ne s'agit pas de ce que de la non-praxis est disponible, mais que du pouvoir rend la chose impossible de l'autre côté.

C'est pourquoi ces humains-là qui se tiennent maintenant sur un quelque domaine de la vie économique, donc aujourd'hui ne s'entretiennent véritablement pas sur des questions subalternes, mais ils devraient s'entretenir sur comment les différents états professionnels économiques arrivent à décrocher absolument les associations économiques de ce qu'est l’État politique, comment elles pourraient se dégager de lui. Aussi longtemps par exemple que les techniciens, aussi longtemps ces gens ne pensent pas autre chose qu'atteindre des institutions qui sont le mieux à leur place dans l'actuelle vie de l’État, aussi longtemps nous n'avancerons d'aucun pas. Nous avancerons en premier alors quand sera discuté là dessus : comment décrochons-nous ? Comment fondons-nous une vie économique véritablement libre où ne sera pas organisé du haut vers le bas, mais associé, où des états professionnels s'articulent factuellement à des états professionnels ? Il n'est donc pas une fois le tout premier ABC de la triarticulation dans les discutions pratiques, mais toujours de nouveau sera continué de charlatanerie et et de parler alentour en considération des conditions actuelles. Mais tout ce parler autour ne conduit à rien aujourd'hui. Faisons face aux gens qui toujours de nouveau et à nouveau disent : nous pourrons en premier commencer à pouvoir parler raisonnablement quand nous serons un bout plus loin dans la triarticulation, quand nous nous tenons vraiment dedans dans cette propagande pour la triarticulation, qu'un nombre suffisamment grand d'humains faisant l'économie savent : nous ne pouvons absolument pas parler quelque chose de raisonnable aussi longtemps que nous calculons encore là dessus que la vie de l'économie nous sera faite par des institutions d’État. Seulement dans la mesure où on se tient dedans une libre vie de l'économie qui n'a rien à voir avec la politique, on peut parler raisonnablement – avant c'est insensé. Justement ainsi on ne peut pas parler sur des réformes de la vie de l'esprit, aussi longtemps qu'on n'est pas clair avec soi qu'on ne puisse commencer de s'entretenir là dessus tant qu'on n'est pas dans une organisation spirituelle libre. On doit au moins être conscient : aussi longtemps qu'on est dans une organisation spirituelle qui dépend de l’État, aussi longtemps on doit parler non sens, aussi longtemps on ne peut pas réformer. Voyez-vous, avec cela le point est décrit acéré de quoi il s'agit. Il ne s'agit pas de détails, mais d'essentiel. Et plus on reconnaîtra cela, d'autant plus on atteindra tout de suite sur le domaine de la pratique de vie