triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 
Collection: 04 - LA VIE ECONOMIQUE ASSOCIATIVE
Sujet: L'association ne se laisse pas fonder mais seulement rassembler.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA305 237-238 (1979) 29/08/1922
Traducteur: FG Editeur: SITE

 

triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 

Collection: 04 - LA VIE ECONOMIQUE ASSOCIATIVE
Sujet: L'association ne se laisse pas fonder mais seulement rassembler.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA305 237-238 (1979) 29/08/1922
Traducteur: FG Editeur: SITE

 

12044 - Dans l'élément économique de l'organisme social se trouveront les « associations » au sein desquelles les consommateurs, les producteurs et les commerçants, de la même façon, en puisant aux expériences qu'ils font dans la vie, formuleront un jugement associatif — non pas un jugement individuel, qui n'a aucune signification. On ne peut y parvenir aujourd'hui quand on ne fait que suivre du regard les minces débuts qui sont là. Qu'ils existent, cela prouve que dans l'humanité il y a une intention inconsciente de procéder ainsi. On fonde des coopératives, des syndicats, toutes sortes de communautés. Certes, cela montre que l'impulsion est là. Mais si vous fondez aujourd'hui une coopérative en marge de l'ordre social par ailleurs, il faut que celle-ci, ou bien s'insère dans cet ordre social, pratique les mêmes prix, apporte la marchandise sur le marché selon les usages, ou bien périsse. Ce dont il s'agit dans la tri-articulation de l'organisme social, ce n'est pas la création de réalités à partir d'une pensée unique, mais l'appréhension de ce qui est réel ; les institutions qui sont là actuellement, celles qui consomment, qui produisent, le chef d'entreprise, ce qui existe en dehors de toute nouvelle fondation, c'est ce qui doit être groupé en « associations ». On ne devrait nullement demander : comment fonder de nouvelles « associations » ? — mais : comment ras­semble-t-on en « associations » les groupements économiques, les institutions économiques existants ? Alors une chose avant tout naîtra comme il le faut au sein de ces « associations » de l'expé­rience économique, et de là peut effectivement émaner un ordre

Zone de Texte: —66—social — comme naît de l'organisme humain sain la santé de l'homme dans la vie —, une circulation économique : argent de production, argent de prêt et argent de don, donation. Il n'y a pas d'organisme social en l'absence de ces trois éléments. On peut bien aujourd'hui fulminer autant qu'on veut contre les donations, les dons, il faut qu'ils soient là. Les hommes s'illusionnent seulement sur ce point. Ils se disent : oui, dans un organisme social sain, il n'y a pas de dons. Mais ils paient leurs impôts, ce qui ne constitue qu'une voie détournée ; car c'est là que se trouvent les dons que nous faisons aux écoles, etc., ce sont les dons.

12045 - Mais les hommes devraient avoir un ordre social tel qu'ils voient toujours comment les choses cheminent, et ne s'abusent pas. Lorsqu'ils dégageront progressivement la vie sociale de ce qui, à présent, englobe tout confondu, ils verront, comme ils voient maintenant le sang circuler dans l'organisme humain sain, l'argent circuler sous la forme d'argent de production, d'argent de prêt, d'argent de don. Et ils verront comment est lié à l'homme d'une part dans l'argent du commerce, de circulation, de production et d'achat, l'argent qui est investi, afin que par la voie du prêt producteur d'intérêts il retourne à la production, et d'autre part l'argent de don qui doit affluer vers ce qui est la vie spirituelle libre.

12046 - Les hommes ne peuvent participer à l'activité sociale que si chacun voit dans l'« association » libre : c'est ainsi que circule la vie — alors la santé pénètre dans l'organisme social. Devant cette idée de la tri-articulation, toute pensée abstraite est exclue. Il n'y a là que la pensée vivante.