triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 

triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 

SÉMINAIRE

PREMIER ENTRETIEN, 31 juillet 1922 .................271

La pensée socio-économique n'est plus créatrice, mais reste encore capable de prendre ses observations en considération. La méthode réaliste de la pensée économique est la formation de concepts caractéristiques, non juridiques, ni découlant de déductions théoriques, ni inductive; elle doit être seulement une méthode décrivant des faits. La conformité à la réalité des Éléments fondamentaux pour la solution du problème social. Validité conditionnelle de la loi d'airain des salaires de Lassalle. La méthode récurrente : remonter de la qualité d'effet à la qualité de cause. Effet inflationniste des rentes pour l'État.

DEUXIÈME ENTRETIEN, ler août 1922 ..........293

Correspondances entre les processus dans l'économie et dans le monde physique. «Recon­naissance» — aucune catégorie socio-économique. Pensée biologique en économie. Construction — destruction ; formation de valeurs — destruction de valeurs. Valeur une fonction résultant du travail lié à un objet naturel. Pas de contradiction entre travail intellectuel et travail manuel. Opposition entre le concept physique et économique du travail. Utilisation du temps de travail excédentaire.

TROISIÈME ENTRETIEN, 2 août 1922 ..............310

L'être de la politique. Qu'est «réellement» la po­litique ? L'exemple du tailleur illustre la division du travail entre producteurs et commerçants. La division du travail signifie fructification du travail. La relation entre consommateurs et producteurs ne peut devenir envisageable qu'à travers une articulation associative. Les relations des prix entre l'agriculture et l'industrie. La division du travail et ses limites. Le nombre nécessaire des commerçants et l'influence d'un surnombre ou d'un manque. Tripartition et constitution civile des villes.

QUATRIÈME ENTRETIEN, 3 août 1922 ...........325

Création de valeurs et dévaluation de ce qui a été créé. Un acte de consommation n'est pas un travail dans le sens économique. Les guerres dévalorisent. Le travail de destruction de l'industrie de guerre. Le concept universel économique du travail : le produit pouvant être consommé ; la valeur socio-écononnque du travail : principe de réciprocité. Travail lié ä l'objet et travail libéré de l'objet, le travail spirituel libre. Dans l'ancienne Rome, la compensation de la surproduction par le pain et les jeux. Donations et leur fonction de dévalorisation.

CINQUIÈME ENTRETIEN, 4 août 1922 ............343

Le système monétaire : valeur de la monnaie, étalon-or, dévaluation de la monnaie, balance des paiements, prêter et donner. Le crédit personnel doit remplacer le crédit réel. Prêt important conduisant ä LM don. La contradiction entre l'or et les papiers-valeurs a conduit ä la chute des monnaies allemande et autrichienne. Les formes de la monnaie dans les économies agricoles, nationales, mondiales. Nominalistes et métallistes ont tous deux raison selon les différents contextes. Moyens de production en tant que marchandise et rechute dans la seule nature. Le capital en tant qu'agent de la spirale des salaires et des prix dans l'entreprise. Les salaires justes ne sont possibles que dans les économies associatives.

SIXIÈME ENTRETIEN, 5 août 1922 359

Usure de la monnaie et sa réalisation. Différence entre le pouvoir d'achat et le pouvoir d'utilisation en économie. Dans la période de réduction du pouvoir d'utilisation, à la fin, l'argent de don. L'année jubilaire de l'ancienne culture hébraïque. Valeur et validité de la monnaie par la quantité des moyens de production utilisables. La durée de vie limitée des moyens de production correspond à la durée de vie limitée de la monnaie, fixée par les associations. Banques pour l'argent de don et banques pour revenus du travail. Conflits entre les tendances de l'économie nationale et celles de l'économie mondiale chez les Anglo-Saxons. Économie mondiale et intentions politiques. Tripartition de l'organisme humain et de l'organisme sociale.

Notes